Exposition «Papas en Suisse»

Vernissage de l’exposition

Superpapas, appartements soignés, sorties du week-end idylliques et enfants heureux. Voilà comment est présenté de nos jours l‘engagement paternel. Est-ce la réalité? La paternité s‘apparente-t-elle à cela? Le photographe suédois Johan Bävman a fait sensation sur le plan international avec sa série documentaire „Swedish Dads“. Il présente la vie quotidienne en famille de près d‘une cinquantaine de pères durant la période de leur congé paternel. Sans filtre, avec calme, sans fioritures.

Nous avons invité Johan Bävman en Suisse. Une série de photographies de 13 pères  (ci-après) qui s‘occupent activement de leurs enfants – également en semaine – a vu le jour. Intime évidence de l‘engagement paternel. Nous voyons Men who Care.

Le débat «Petite enfance en Suisse: où sont les hommes?»

En Suisse, la petite enfance est encore clairement identifiée comme « une affaire de femmes » : au niveau intrafamilial – à l’arrivée d’un enfant la mère diminue son temps de travail rémunéré et augmente son temps de travail domestique non rémunéré – et extra-familial – les crèches sont une offre à l’attention des femmes qui souhaitent continuer à travailler, les professionnel.le.s de la petite enfance sont essentiellement des femmes. Les hommes qui souhaitent s’investir à titre de père rencontrent des freins persistants dans le monde du travail – aucun congé paternité ni parental, temps partiel difficile à obtenir – et dans la société – reproduction des stéréotypes de genre qui veulent que les hommes soient des pères nourriciers. De quoi les hommes ont-ils besoin pour pouvoir assumer la responsabilité de la moitié des activités de soins? Être des Men who Care.

L’exposition itinérante romande

La série MenCare les papas suisses a été créée, qui a été exposée pour la première fois à Berne en mai 2016. Elle est disponible, en fonction du programme existant, pour tout événement organisé par une association/institution/organisation intéressée à aborder une thématique en lien avec la paternité, la parentalité, la famille au sens large.

Voici le parcours qu’elle a déjà fait ou va encore effectuer en Suisse romande.

A l’affiche en ce moment !

Canton de Berne francophone (1er semestre 2020 – Dates et programme bientôt disponibles)

  • Bienne

Canton de Vaud (1er semestre 2020 – Dates et programmes bientôt disponibles)

  • Lausanne
  • Du 1er au 31 juillet 2020 : Yverdon-Les-Bains, Hôpital d’Yverdon-les-Bains, Rue d’Entremonts 11

Canton de Genève (2ème semestre 2020 – Dates et programmes bientôt disponibles)

  • Genève (5 dates entre le 14 septembre et le 30 novembre 2020)
  • Du 1er au 22 décembre 2020 : HUG, maternité, Boulevard de la Cluse 30

Parcours déjà réalisé :

Canton du Jura

Du 17 septembre au 4 octobre 2019, Division artisanale du CEJEF, rue de la Jeunesse 32, Delémont

  • Déjeuner-réseau le 1er octobre 2019 de 12h00 à 13h30 à l’Ecole professionnelle artisanale à Delémont

Canton de Fribourg

Du 25 février au 15 mars 2019 – HETS Fribourg – Fribourg (Programme)

Du 3 décembre au 5 janvier 2020 – Musée gruérien – Bulle

  • Vernissage le 4 décembre 2019

Canton de Neuchâtel

Du 9 janvier (vernissage) au 7 février 2018 – ESTER-CIFOM, rue du Progrès 40, La Chaux-de-Fonds (Flyer)

Du 13 mars au 2 avril 2018 – CPLN-EMTN – Grande Salle d’Evologia, Route d’Aurore 6, Cernier (Val-de-Ruz)

  • Table ronde “Devenir père – à la maison et au travail” le 13 mars 2018 de 18h30 à 20h00

Du 4 avril au 15 avril 2018 – Centre sportif – Couvet (Val-de-Travers)

Du 17 avril au 6 mai 2018 – Hôpital neuchâtelois de Pourtalès, Neuchâtel

Canton du Valais

Du 9 février au 11 mars 2018 – Médiathèque Valais – Rue de Lausanne 45, Sion

Du 8 mai au 2 juin 2018 – Ecole-Club Migros, Martigny (fb)

  • Vernissage et un finissage animés par une visite commentée « La paternité dans tous ses états ? » le 8 mai et le 29 mai 2018 de 18h30 à 19h30 (Flyer).

Du 17 septembre au 29 septembre 2018 – Centre Manor Monthey, Monthey

  • Animations les 19, 22, 26 et 29 septembre 2018 (Flyer)

Du 24 octobre au 17 novembre 2018 – Eingangsbereich – Thermalbad Brigerbad (flyer)

  • Vätergeschichten, Lesung Dani Mangisch, Gesang Shirley Grimes – Mittwoch 24. Oktober 2018, 18.00 Uhr;
  • Kreatives Backen für Väter mit Ihren Kindern – Samstag 3. und 9. November, 15.00 bis 17.00 Uhr;
  • Badespass für Familien zum Vorzugspreis Samstag 17. November

Vernissage de l’exposition

Superpapas, appartements soignés, sorties du week-end idylliques et enfants heureux. Voilà comment est présenté de nos jours l‘engagement paternel. Est-ce la réalité? La paternité s‘apparente-t-elle à cela? Le photographe suédois Johan Bävman a fait sensation sur le plan international avec sa série documentaire „Swedish Dads“. Il présente la vie quotidienne en famille de près d‘une cinquantaine de pères durant la période de leur congé paternel. Sans filtre, avec calme, sans fioritures.

Nous avons invité Johan Bävman en Suisse. Une série de photographies de 13 pères  (ci-après) qui s‘occupent activement de leurs enfants – également en semaine – a vu le jour. Intime évidence de l‘engagement paternel. Nous voyons Men who Care.

Le débat «Petite enfance en Suisse: où sont les hommes?»

En Suisse, la petite enfance est encore clairement identifiée comme « une affaire de femmes » : au niveau intrafamilial – à l’arrivée d’un enfant la mère diminue son temps de travail rémunéré et augmente son temps de travail domestique non rémunéré – et extra-familial – les crèches sont une offre à l’attention des femmes qui souhaitent continuer à travailler, les professionnel.le.s de la petite enfance sont essentiellement des femmes. Les hommes qui souhaitent s’investir à titre de père rencontrent des freins persistants dans le monde du travail – aucun congé paternité ni parental, temps partiel difficile à obtenir – et dans la société – reproduction des stéréotypes de genre qui veulent que les hommes soient des pères nourriciers. De quoi les hommes ont-ils besoin pour pouvoir assumer la responsabilité de la moitié des activités de soins? Être des Men who Care.

L’exposition itinérante romande

La série MenCare les papas suisses a été créée, qui a été exposée pour la première fois à Berne en mai 2016. Elle est disponible, en fonction du programme existant, pour tout événement organisé par une association/institution/organisation intéressée à aborder une thématique en lien avec la paternité, la parentalité, la famille au sens large.

Voici le parcours qu’elle a déjà fait ou va encore effectuer en Suisse romande.

A l’affiche en ce moment !

 

Les affiches de 2020

Canton de Berne francophone (1er semestre 2020 – Dates et programme bientôt disponibles)

  • Bienne

Canton de Vaud (1er semestre 2020 – Dates et programmes bientôt disponibles)

  • Lausanne
  • Du 1er au 31 juillet 2020 : Yverdon-Les-Bains, Hôpital d’Yverdon-les-Bains, Rue d’Entremonts 11

Canton de Genève (2ème semestre 2020 – Dates et programmes bientôt disponibles)

  • Genève (5 dates entre le 14 septembre et le 30 novembre 2020: programme bientôt disponible)
  • Du 1er au 22 décembre 2020 : HUG, maternité, Boulevard de la Cluse 30

Parcours déjà réalisé :

Canton du Jura

Du 17 septembre au 4 octobre 2019, Division artisanale du CEJEF, rue de la Jeunesse 32, Delémont

  • Déjeuner-réseau le 1er octobre 2019 de 12h00 à 13h30 à l’Ecole professionnelle artisanale à Delémont

Canton de Fribourg

Fribourge – Du 25 février au 15 mars 2019 – HETS Fribourg (Programme)

Bulle – Du 3 décembre au 5 janvier 2020 – Musée gruérien

  • Vernissage le 4 décembre 2019

Canton de Neuchâtel

Du 9 janvier (vernissage) au 7 février 2018 – ESTER-CIFOM, rue du Progrès 40, La Chaux-de-Fonds (Flyer)

Du 13 mars au 2 avril 2018 – CPLN-EMTN – Grande Salle d’Evologia, Route d’Aurore 6, Cernier (Val-de-Ruz)

  • Table ronde “Devenir père – à la maison et au travail” le 13 mars 2018 de 18h30 à 20h00

Du 4 avril au 15 avril 2018 – Centre sportif – Couvet (Val-de-Travers)

Du 17 avril au 6 mai 2018 – Hôpital neuchâtelois de Pourtalès, Neuchâtel

Canton du Valais

Du 9 février au 11 mars 2018 – Médiathèque Valais – Rue de Lausanne 45, Sion

Du 8 mai au 2 juin 2018 – Ecole-Club Migros, Martigny (fb)

  • Vernissage et un finissage animés par une visite commentée « La paternité dans tous ses états ? » le 8 mai et le 29 mai 2018 de 18h30 à 19h30 (Flyer).

Du 17 septembre au 29 septembre 2018 – Centre Manor Monthey, Monthey

  • Animations les 19, 22, 26 et 29 septembre 2018 (Flyer)

Du 24 octobre au 17 novembre 2018 – Eingangsbereich – Thermalbad Brigerbad (flyer)

  • Vätergeschichten, Lesung Dani Mangisch, Gesang Shirley Grimes – Mittwoch 24. Oktober 2018, 18.00 Uhr;
  • Kreatives Backen für Väter mit Ihren Kindern – Samstag 3. und 9. November, 15.00 bis 17.00 Uhr;
  • Badespass für Familien zum Vorzugspreis Samstag 17. November

Pietro Rossi (36)

Pietro Rossi (36, professeur et journaliste) partage le soin de ses enfants Milla et Livio également avec son partenaire Vera.

«Une société avec plus d’hommes dans l’éducation et la maison est la base de l’égalité entre les hommes et les femmes, parce que c’est la seule façon de comprendre les avantages à l’intérieur et à l’extérieur de la famille. Le rôle des modèles au sein de la famille devient égal.»

David Bear (42)

David Bär (42, développeur de logiciels) encadre ses enfants Sanya, Arun et yeva pendant un jour ouvrable par semaine.

«Les enfants sont directs. Rire et pleurer alternent. Cela demande beaucoup plus que le traitement «sanitaire» chez les adultes.»

Samuel Sarasin (31)

Samuel Sarasin (31, diacre) mentor son fils Elia pendant un jour ouvrable par semaine.

«Parfois, il me semble qu’une famille peut être comprise comme une sorte de déclaration «anti-capitaliste». Opter pour quelque chose à long terme comme la création d’une famille est d’une manière contre le Zeitgeist actuel, dans lequel beaucoup devrait rester et être ouvert et disponible.»

Dominic Eaton (26)

Dominic Eaton, 26 ans, un étudiant, partage le soin de sa fille Ida également avec le partenaire Stefanie.

«J’ai grandi sans père. C’est pourquoi devenir un père pour moi, c’est comme découvrir un sentiment que j’ai toujours eu, mais qui n’a jamais été développé. C’est comme une coloration émotionnelle qui a ajouté à mon spectre précédent.»

Adrian Martinelli (29)

Adrian Martinelli (29 ans, informaticien) mentors sa fille Leni pendant un jour ouvrable par semaine.

«Parce que nous passons tous les deux des jours entiers seuls avec notre fille, nous pouvons échanger des idées sur des questions de soins sur un pied d’égalité. La compréhension mutuelle grandit. Les deux connaissent les deux côtés.»

Kilian Tellenbach (35)

Kilian Tellenbach (35, Assistante des opérations) encadre ses filles Amélie, Maxine et Norah pendant trois jours ouvrables par semaine.

«Pour moi, il est très important d’avoir du temps avec les enfants parce que je veux être une partie de leur grandir et pas toujours juste envie d’être là le soir et manquer toute la journée. Il était très clair pour nous que nous devions diviser l’éducation. Un (s) manque un jeu extrêmement difficile s’il n’utilise pas cette fenêtre d’opportunité, qui est relativement courte, et ne fait pas l’expérience de tant de nouvelles perspectives intéressantes pendant l’enfance de ses enfants.»

Adriano Maranta (48)

Adriano Maranta (48, éducateur social, homme de maison depuis 2014) s’occupe de sa fille Nora toute la semaine et régulièrement aussi le jour Bub Ryan.

«L’expérience de l’éducation des enfants, du travail familial et des foyers apporte une sérénité globale, une vision tout autour, la sagesse et la maturité. Vous ne pouvez pas apprendre cela dans n’importe quelle école de gestion dans le monde autrement.»

Robert Berke (37)

Robert Berke (37, mathématicien) s’occupe de ses enfants Finn, Leif et Meta pendant un jour ouvrable par semaine.

«Pendant la première grossesse de ma femme vint le grand changement. En fait, étonnant qu’il n’y ait pas de mot de son propre pour cela: abandonner tellement qui était encore d’une grande importance à ce moment-là. La liberté bien-aimée – faites ce que vous voulez en tout temps – irrévocablement (au moins pour les deux prochaines décennies) à enterrer.»

Thierry Colin (34)

Thierry Colin (34, maître brasseur, domestique depuis 2011) s’occupe de ses enfants Amélie et Basil toute la semaine.

«Je pense qu’une société profite toujours quand tout le monde peut tout faire. Et d’une manière libre et évidente. Les connaissances acquises dans le ménage et la garde d’enfants sont incorporées dans le monde du travail et inversement. Cette plénitude ne peut être bénéfique.»

Fabian Rölli (37)

Fabian Rölli (37, communication et membre du directoire d’un BROCHERIE de Bâle) s’occupe de ses enfants Loana, anique et Jaron pendant trois jours ouvrables par semaine.

«Père signifiait pour moi d’atteindre ses propres limites, d’apprendre à faire face à la frustration et à la colère, de voir la perspective de l’enfant, de devenir flexible dans la vie quotidienne et de clarifier les questions de principe en deux.»

Simon Wyss (45)

Simon Wyss (45, maître-peintre) mentors ses enfants Selma et Dylan pendant un jour ouvrable par semaine.

«La vie quotidienne avec les enfants est toujours dans le maintenant. Ça a échoué. Avec la naissance de Selma, ma vie est devenue plus facile-peut-être, parce que tout semble plus raisonnable pour moi maintenant.»

Ndiasse Niang (28)

Ndiasse Niang (28 ans, chef) mentor son fils ablaye pendant la demi-semaine.

«Soyez avec mon Bub, mangez ensemble, sortez, jouez avec d’autres enfants, rigolez avec eux: il est important de passer du temps avec votre enfant parce que vous devez les connaître.»

Fritz Roesli (31)

Fritz Roesli (31 ans, mécanicien et éducateur social) s’occupe de sa fille Marta pendant quatre jours ouvrables par semaine.

Apprenez «apprendre. Rien n’offre autant de possibilités que la vie quotidienne avec les enfants. Émotion, histoire d’amour, modèles de rôles, conventions sociales, ressources personnelles, rituels – presque tous les domaines de la vie sont touchés, secoués et doivent être testés encore et encore. Ce premier temps intense avec ma fille est incroyablement important pour moi. Il nous donne tous une bonne base pour une relation à vie.»

NewslEtter

Melde dich jetzt mit Deiner E-Mail Adresse an und bleibe auf dem Laufenden.

Wir respektieren Deine Privatsphäre! Erfahre mehr in unserer Datenschutzerklärung.