MenCare en entreprise

Le concept MenCare en entreprise contient les prestations MenCare adressées aux dirigeants et cadres ainsi qu’aux collaborateurs des entreprises, organisations et associations en Suisse romande.

Les entreprises favorables à la famille s’y retrouvent

Les besoins aussi bien des employés que des employeurs évoluent. Plus de souplesse et d’agilité manageriale permettent de mieux s’adapter à l’accélération des exigeances de la clientèle. Toutefois, ce surplus d’engagement demandé aux collaborateurs doit trouver une contre-partie pour que tout le monde, entreprise, collaborateur et client, y trouve son compte. Sur le moyen et le long terme.

La contrepartie de plus en plus désirée par les collaborateurs se trouve dans l’organisation du temps de travail pour mieux concilier vie professionnelle et vie familiale et privée. Ils sont de plus en plus sensibles aux entreprises favorables à la famille.

Un investissement rentable

Une étude menée auprès de 20 entreprises suisses a déterminé les coûts et les bénéfices des mesures favorables à la famille. Les résultats ont démontré qu’en termes de gestion d’entreprise, l’introduction de telles mesures paie : une politique d’entreprise favorable à la famille est rentable. Le retour sur investissement se chiffre à 8%.

Pour d’autres études sur les politiques d’entreprise favorables à la famille

La nouvelle génération de pères change la famille, la société et l’économie: votre entreprise est-elle «family friendly»?

De plus en plus de pères le sont « corps et âme ». Ils souhaitent remplir leur rôle de père protecteur de la famille. Une étude longitudinale « Pères modernes » en Allemagne montre dans un sondage auprès de 1000 pères que 91,5 pour cent des interrogés trouvent très important « d’avoir du temps avec la famille, également en semaine ». La tendance va du père de fin de semaine au père de chaque jour: 88,2 pour cent accordent une valeur à „depuis le début, accompagner activement les développement de mon/mes enfant/s.“ Dans le même temps, 68,2 pour cent des pères interrogés estiment que les entreprises ne sont pas ou que partiellement favorables aux pères. Les entreprises devraient faire en sorte de permettre à leurs collaborateurs de bénéficier des deux : un revenu assuré et un environnement professionnel favorable aux pères. Elles devraient comprendre qu’elles vont se retrouver toujours plus souvent avec des nouvelles générations de pères qui ont des priorités et des besoins différents. Au fait, quelle est l’implication de votre entreprise pour la vie familiale de vos collaborateurs ? Faites le test ici, avec le “Familiy score” de ProFamilia.

L’égalité salariale, ça se vérifie grâce à Logib

Le BFEG propose des cours à l’utilisation du logiciel Logib qui permettent aux personnes et organisations intéressées d’apprendre à réaliser de manière compétente un autocontrôle de l’égalité des salaires: les Workshops Logib sont là pour ça !

„Le temps partiel en PME pas possible“ – un mythe!

Les structures plus souples des PME facilitent le temps partiel. C’est le résultat d’une étude de l’Office fédéral de la statistique. Le mythe du temps partiel difficle ou impossible à mettre sur pied est mis à mal. L’étude fait ressortir que la part des temps partiels augmente dans les entreprises de plus de 1000 EPT (postes de travail en équivalent plein temps). Globalement, le temps de travail partiel est légèrement supérieur dans les PME que dans les grandes entreprises. D’autres éléments sur le temps partiel en entreprise dans Studie „KMU-Landschaft im Wandel“

Une piste à analyser : le modèle 80/90

Les pères souhaitent prendre plus de responsabilités dans le travail familial. Les entreprises favorables aux familles peuvent ainsi se positionner par rapport à leurs aspirations en proposant un modèle 80/90 inspiré de la publication „BetterBoss“. Comment cela fontionne-t-il ? Le père travaille 4 jours par semaine sur son lieu de travail (80%) et le 5ème jour il est à la maison. Il est atteignable par téléphone et lit ses mails deux fois par jour. Son salaire est basé sur un 90%. La performance de l’entreprise, grâce à sa souplesse, s’améliore. Le travail quotidien est assuré et en plus, les coûts salariaux sont réduits de 10%.

Le temps partiel chez les travailleurs les plus âgés

Ce n’est pas évident pour un travailleur à temps plein qui atteint l’âge de la retraite d’arrêter du jour au lendemain et de faire le grand pas en devenant un rentier. La possibilité d’une retraite anticipée existe pour une meilleure transition vers la nouvelle vie de retraité. Le temps de travail partiel permet un passage progressif vers la retraite. Le temps de travail est ainsi diminué par étapes, sur plusieurs années. Ce modèle est très attractif pour certaines personnes qui peuvent ainsi changer leur mode de vie de manière continue pour atténuer voire supprimer le choc du passage à la retraite. L’employeur en procédant de cette manière permet de conserver et transmettre l’expérience et les compétences de son collaborateur au sein de l’entreprise. Il nourrit ainsi le Knowhow et la culture d’entreprise de manière efficiente.

Coordinateur MenCare Suisse romande | crettenand@maenner.ch

Gilles Crettenand est responsable du programme MenCare en Suisse romande. Il développe un plan d'action en lien avec la stratégie MenCare Suisse avec les partenaires et personnes intéressés et concernés par la thématique.